Le Testament – Pourquoi des humains ont inventé un dieu ?

    9,00  TVA incluse

    Le Testament : « Pourquoi des humains ont inventé un Dieu ? » est la version en prose pour le grand public du Testament « Si les dieux étaient nos démons ». Comme dans ce dernier, l’auteur adresse à ses petits-enfants les embûches dans lesquelles les sectes veulent nous faire chuter pour mieux nous asservir à leurs volontés.

    UGS : 9782322189519 Catégorie :

    Description

    Le Testament : « Pourquoi des humains ont inventé un Dieu ? » est la version en prose pour le grand public du Testament « Si les dieux étaient nos démons ». Comme dans ce dernier, l’auteur adresse à ses petits-enfants les embûches dans lesquelles les sectes veulent nous faire chuter pour mieux nous asservir à leurs volontés.
    C’est un réquisitoire qui montre notre soumission à l’absurde devant l’incompréhension de la vie et de la mort ; de l’improbabilité de l’existence d’un Dieu qu’exploitent sectes et religions ; sur les dangers dérivés de l’aliénation de l’Homme à la pensée unique d’un prophète quand la Toute-Puissance universelle lui a donné la liberté de penser dès sa naissance.
    Ce livre se compose de nombreuses réflexions sur notre existence à partir de faits historiques et d’écritures non plus saintes qu’un bottin téléphonique.

    IMPORTANT : Cet ouvrage n’est pas édité par les Éditions La Pépinière, mais par son auteur lui-même et en son nom.

    Nombre de pages : 100

    Date de publication : 01/02/2020

    Informations complémentaires

    Poids117 g
    Dimensions19 × 12 × 1 cm
    Auteur

    Jean-Claude Verzi Pantel

    Editeur

    Jean-Claude Verzi Pantel

    Avis

    Il n’y a pas encore d’avis.

    Soyez le premier à laisser votre avis sur “Le Testament – Pourquoi des humains ont inventé un dieu ?”

    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

    Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.