Relectures et corrections

Que ce soit un tableau de maître, une sculpture, un film, un film ou une chanson, une œuvre d’art est comme un bon vin : elle se bonifie avec le temps, le travail et l’expérience de son créateur. Autrement dit : vous devez faire des relectures de votre récit avant d’envisager sa publication. Inutile donc d’envoyer à un éditeur le premier jet sorti de votre imaginaire : il serait probablement terrassé par le nombre de corrections à effectuer. Un éditeur a un souci de rentabilité (plus il devra mettre de personnel à la correction de votre récit, plus cela lui coutera cher), mais aussi un souci de qualité (il faut que l’œuvre soit achevée pour augmenter ses chances de plaire).

C’est d’ailleurs le principal défaut que les éditeurs reprochent aux livres auto-édités : ils sont souvent inachevés, comportent de trop nombreuses fautes de français et de lourdeurs dans le récit.

Les relectures sont de plusieurs types :

Relecture de correction de texte

La première chose à faire est de passer un correcteur orthographique sur tout votre texte. Attention : un correcteur classique de traitement de textes ne suffit pas car son dictionnaire est trop incomplet. Investissez dans un outil de type Antidote qui comporte plusieurs dictionnaires spécialisés mais aussi des capacités de détection de lourdeurs de style et même des facultés d’apprentissage (par exemple pour s’adapter au vocabulaire d’un métier spécifique). Une fois l’orthographe vérifiée, corrigez également la grammaire (accord des participes passés, accords de temps dans les phrases, ponctuation…

A propos de la ponctuation

  • Caractère deux-points : en français, il faut un espace avant et un espace après les deux-points
  • Caractère virgule : pas d’espace avant, mais un espace après. Il faut une virgule avant ces conjonctions de coordination : mais, ou, ni, car, or, donc
  • Caractère point-virgule : un espace avant et un espace après, pas de majuscule après le point-virgule, utilisé pour séparer des portions de phrases
  • Point d’interrogation : un espace avant et un espace après le point d’interrogation. 1ere lettre en majuscule pour le mot suivant.
  • Idem pour le point d’exclamation. Mettre un espace insécable (Ctrl + Maj + Espace dans Word) entre le mot et le point-d’exclamation ou d’interrogation pour qu’il ne passe pas à la ligne sans le mot qui le précède.
  • Guillemet : utilisé pour citer les paroles de quelqu’un sans le mettre en mode dialogue, comme une citation. (Ex : il s’écria : « Mince, alors ! »)
  • Tiret : utilisé pour indiquer un dialogue (le décaler vers la droite de plusieurs centimètres et utiliser un tiret cadratin (Alt + Ctrl + tiret du 6 dans Word)

Relecture de structure de texte

la structure de votre texte, c’est la façon dont il s’articule en tomes, parties, chapitres, paragraphes, etc.

Cette fois, il faut concentrer son esprit, non pas sur le contenu du livre, mais sur la façon dont ce contenu est présenté dans le texte :

  • Les paragraphes sont-ils placés au bon endroit ?
  • Le chapitre commence-t-il à un moment propice du récit ?
  • La durée de chaque chapitre correspond-elle aux séquences du récit ?
  • La vie des personnages (apparition / disparition / réapparition dans le récit) est -elle cohérente ?
  • Les temps utilisés dans la conjugaison correspondent-ils au récit ?

Toutes ces questions relèvent du scénario créé pour le récit. Chaque livre, même technique, comporte un scénario. Ce n’est pas seulement la composition de ses chapitres qui le détermine, mais leur articulation. Je sais, cela à l’air un peu technique de prime abord, mais c’est justement ce qui fera toute la différence entre un livre à l’histoire un peu terne et un ouvrage plein de rebondissements, de surprises et donc d’intérêt. Même si vous ne connaissez pas ces techniques, vous les avez certainement déjà ressenties, par exemple en suivant une télé-réalité particulièrement ennuyeuse parce que son scénario était trop linéaire, trop prévisible ou au contraire totalement incohérent.

Relecture de style du récit

Encore une fois, c’est vous qui écrivez, donc c’est vous qui choisissez votre style (en fait, on ne choisit pas son style : on possède un style, qui est propre à chacun). Si vous êtes un p’tit gars de la rue et que vous racontez votre autobiographie, pas la peine d’essayer d’écrire comme Shakespeare : cela ne ferait pas crédible (sauf si vous étiez Shakespeare avant de vous retrouver à la rue…).

Donc, utilisez le style que vous voulez. Par contre, choisissez en connaissance de cause les « tournures de style » qui peuvent être efficaces et évitez les « lourdeurs de style ».

Lourdeurs de style

Exemples : « Il se mit à pleurer à chaudes larmes ». « Un arc-en-ciel multicolore embrasa le ciel ». « La forêt tropicale  luxuriante grouillait de sons étranges, cris d’animaux chassant dans la pénombre des futaies ». « L’imposant géant faisait trembler le sol de son pas lourd ».

On appelle cela des « poncifs ». Bizarrement, on pleure toujours à » chaudes larmes ». Un arc-en-ciel est rarement monochrome ! Une forêt tropicale est systématiquement luxuriante, sinon elle n’est plus tropicale. On s’attend effectivement plus à ce que les cris proviennent d’animaux que d’une tribu d’écoliers sortant en hurlant de leurs classes. Un géant qui ne serait pas « imposant » risquerait le chômage technique et son pas peut difficilement être léger (encore qu’un éléphant, même s’il ne marche pas sur la pointe des pieds, faute d’en avoir, est parait-il particulièrement silencieux quand il se déplace…).

Pour détecter ces lourdeurs de style, mais aussi les répétitions et autres erreurs de style, il faut un oeil extérieur au récit. Quelqu’un de particulièrement critique, disposant d’une bonne expérience de la lecture. Soit vous parvenez à oublier suffisamment votre prose, soit il vous faudra quelqu’un de suffisamment disponible et expérimenté pour se charger de cette tâche. Les clubs de lecture peuvent être une bonne solution, ainsi que les concours.

Autres rubriques

Ecrire, publier et faire connaitre son livrePour apprendre par le détail comment écrire votre livre, le faire publier ou l’auto éditer et apprendre à en faire la promotion, commandez sur notre site le livre de Georges Vigreux, intitulé Ecrire, publier et faire connaître son livre

Vous pouvez aussi poser vos questions dans nos forums sur la création de livres